Présidente du Sénat

Photo Kandia Camara , Présidente du Sénat

Son Excellence Madame Kandia KAMISSOKO CAMARA

Née le 17 juin 1959 à Abidjan en Côte d’Ivoire, mariée et mère de quatre (04) enfants, S.E. Madame Kandia CAMARA, est, depuis le 12 octobre 2023, la Présidente du SÉNAT de la République de Côte d’Ivoire. Elle est ainsi la première femme en Côte d’Ivoire à occuper cette très haute fonction.

Inspectrice Générale de l’Éducation Nationale et de la Formation, catégorie A du grade A7 de la Fonction Publique de Côte d’Ivoire, elle est diplômée de l’Ecole Normale Supérieure, de l’Université nationale de Côte d’Ivoire et de l’Université de Lancaster en Angleterre. Elle a enseigné l’anglais général et l’anglais des spécialités de 1983 à 2002, notamment au collège moderne de Cocody, au collège Treich-Laplène et au lycée professionnel hôtelier d’Abidjan. 

Femme politique de premier plan, elle fait partie des femmes qui comptent sur le plan syndical, sportif, politique, administratif et de la gestion communale en Côte d’Ivoire.

Syndicaliste engagée, elle a été entre 1987 et 1991 membre du Bureau national du Syndicat national des enseignants du secondaire de Côte d'Ivoire (SYNESCI) et, entre 1989 et 1991, membre de l'Association des femmes enseignantes de l'Afrique francophone.

Grande handballeuse, elle a remporté six fois le titre de championne de Côte d’Ivoire de 1974 à 1980 et une fois la Coupe d'Afrique des Clubs champions en 1981.

Femme politique, elle a été présidente du Mouvement des Elèves et Etudiants de Côte d’Ivoire (MEECI) au lycée des Jeunes filles de Bouaké où elle a obtenu le baccalauréat en 1980.

Elle a fondé en 1990 le Comité de rassemblement et de sensibilisation des femmes pour le PDCI-RDA, et a occupé dans ce parti le poste de membre du Bureau Politique, Secrétaire générale du Bureau national de l'Union des femmes du PDCI (UFPDCI) de 1991 à 1994. Elle a été également Conseillère municipale à la Mairie de Cocody de 1990 à 1995.

Elle quitte le PDCI-RDA avec feu Djéni Kobena pour fonder le RDR en 1994, parti dans lequel elle a occupé plusieurs fonctions, notamment celles de Secrétaire Générale du Bureau Nationale des femmes du RDR sous la Ministre Grah Claire de 1994 à 1998, de Présidente Nationale des Femmes Républicaines de 1998 à 2006, de 2007 à 2010, Secrétaire Générale Adjointe chargée de la Solidarité, de la Formation et de la Mobilisation et de Secrétaire Générale du Rassemblement Des Républicains (RDR) de 2017 à la création du RHDP en 2019. Elle a en outre été Vice-présente du Réseau international des femmes libérales.

Régulièrement réélue Député dans la circonscription d’Abobo de 2011 à 2023, Adjointe au Maire d’Abobo de 2001 à 2018, Maire Honoraire de 2018 à 2021, elle est élue en juillet 2021 Maire de la commune d'Abobo en remplacement de feu Hamed Bakayoko. Elle est réélue le 02 septembre 2023. 

Le 06 octobre 2023, elle est nommée Sénatrice et le 12 octobre 2023, elle est plébiscitée à 94,50% des voix, Présidente du SENAT, faisant d’elle la première femme Présidente du SENAT de la République de Côte d’Ivoire, après avoir été la deuxième femme Ministre d’État dans l’histoire de la Côte d’Ivoire.

Sur le plan administratif et de l’action gouvernementale, elle est de 2003 à 2010, Conseillère spéciale du Premier Ministre du Gouvernement de réconciliation nationale et de transition. 

Elle entre au Gouvernement en qualité de ministre de l'Éducation nationale à partir du 04 décembre 2010. Elle occupera également les départements ministériels suivants :  le ministère de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, ministère de la Culture, ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, de la sortie de crise jusqu’au 21 mai 2011 et Ministre de l’Éducation Nationale, de l'Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle de 2011 à 2021. Elle occupera le portefeuille du Ministère d’État, Ministère des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine et de la Diaspora, du 06 avril 2021 au12 octobre 2023.

Ainsi, elle devint la première femme à occuper la tête de ces deux Ministères dans notre pays

Dans ses fonctions ministérielles, elle a été co-présidente de l’Alliance Mondiale pour l’Alphabétisation, membre du bureau de la CONFEMEN (Conférence des Ministres de l’Éducation Nationale) avant d’être élue Présidente du Bureau de la CONFEMEN de 2014 à 2016, Membre de l’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie) et membre du Comité directeur de l’Association pour le Développement de l’Éducation en Afrique (ADEA) et Coach des ministres de l’Éducation à l’Université de Harvard aux USA.

Elle est l’auteure de plusieurs publications et ouvrages, notamment : Tout sur le RHDP (Abidjan, NEB, 2019) et AGC, tel que je connais l’homme (Abidjan, NEB, 2020) et a reçu plusieurs distinctions notamment celles de Commandeur de l’Ordre National, de Commandeur de l’Ordre du Mérite de l’Éducation Nationale, de Commandeur de l’Ordre du Mérite sportif de Côte d’Ivoire, de Commandeur de l’Ordre du Mérite de l’Agriculture de Côte d’Ivoire, de Commandeur de l’Ordre de la Fonction Publique. Elle a été élue Meilleure Ministre Africain de l’Éducation par l’Université de Harvard,  a obtenu la Haute distinction du réseau des communicateurs pour la république (RECOR), et obtenu  le Platinium d'Excellence en Leadership, lors de l'édition 2022 "des Ladies Tributes Gala" aux États-Unis.